En ce monde il n’y a nul chose qui ne soit en état de "permanence".
     Le monde autour de nous, les pays, les populations, la politique, les saisons, les plantes, les choses et les gens…tout change, se transforme, évolue.  Nous-même subissons cette règle de l’évolution, notre esprit, notre corps, notre coeur sont ballotés dans une course de ce que nous voulons ou ce que nous rejetons.
     Rien n’est permanent, l’impermanence est universelle.
     Tout change tout le temps, car tout est composé de multiples parties, de plusieurs entité.
      Prenons un livre. Il semble être une entité, pourtant il est composé de pages. Chaque pge est elle-même faite de différentes substances, recouverte de signes faits avec de l’encre. Qu’est ce que l’encre ? A nouveau une combinaison de substances. Tout peut ainsi être décompoé jusqu’à ce que rien ne reste.
 
      Toutes les choses existent grâce à toutes les autres, de par leurs relations entre elles. Si un élément vient à manquer, l’entité que nous connaissons change ou disparaît.
       Tous les phénomènes, nous y compris , sont interdépendants. Ils apparaissent comme par magie, par miracle ou comme un rêve. Dans un rêve, nous voyons des choses qui n’existent pas. C’est la vraie nature des choses : elles apparaissent clairement sans pour autant avoir d’existence réelle.
        Nous sommes conditionnés à voir les choses de la sorte, et nous réagissons tout naturellement conformément à notre conditionnement.
 
                                                                                                 Noela M.
Publicités